Mot du directeur général

Jean Martin

Pourquoi l’École de théologie évangélique du Québec?  Parce que l’Église en a besoin.

Former une nation de disciples, telle est la mission de l’Église au Québec. Ces disciples (apprenants) prennent position publiquement pour Christ en choisissant le baptême, puis, ils s'exercent à comprendre et à observer les enseignements de Jésus. Ceci n’était pas facile à l’ère des premiers disciples et ce n’est pas plus facile aujourd’hui. Les disciples travaillent avec humilité et de manière réfléchie. Ils revoient constamment ce que signifie « marcher à la suite de Jésus ». Les Saintes Écritures les guident; le même Saint-Esprit les accompagne, les instruit et les rend capables. La même Église qu’au temps des Actes des apôtres les invite à vivre cette formation en communauté. Chaque nouvelle génération de disciples saisit le flambeau de la formation qui consiste à :

  • poursuivre l’étude des Écritures,
  • réviser et parfois ajuster sa compréhension,
  • examiner de près la société qui l'entoure et le lieu de son engagement,
  • appeler l’Église à répondre de mieux en mieux à l’appel venant de Dieu,
  • témoigner avec pertinence et clarté de sa foi en Christ en vue de la venue du Royaume de Dieu. 

Aucune Église locale ne suffit à cette tâche. C'est pourquoi les Églises mettent en commun leurs meilleures ressources théologiques et pastorales afin de nourrir la réflexion théologique, d’inspirer une intervention salutaire dans la monde et de préparer la relève pastorale. Il en résulte des écoles de théologie comme l’ETEQ.

Pour l’ETEQ, cette mise en commun passe par deux familles d’Églises de traditions différentes et par un corps professoral représentant une douzaine de familles d’Églises évangéliques. Une équipe d’enseignants formée de solides théologiens qui sont aussi des gens d’Église actifs sur le terrain, engagés dans la mission. Parfois nos étudiants se considèrent d‘abord des penseurs, parfois des gens d’action, souvent les deux. Tous cheminent au sein de la même communauté de disciples. C’est ainsi que l’Église forme des femmes et des hommes en mesure d’influencer le Québec et le monde. L’ETEQ est un « agitateur » de foi et de culture pour que la seigneurie de Jésus-Christ donne un sens à la vie présente et à la vie éternelle.

Jean Martin
Directeur général et doyen académique