Le statut et l'autorité des Écritures

Position théologique ETEQ

En plus d’être signataires d’une confession de foi évangélique reconnue, les enseignants ETEQ ont formulé et appuient d’un commun accord la déclaration suivante sur le statut et l'autorité des Écritures :

Le Christ est la révélation ultime de Dieu. Dieu s’est aussi révélé par la Bible, qui témoigne du Christ. Dieu a guidé la formation des livres bibliques et du Canon. Toute l’Écriture, Ancien et Nouveau Testaments, est inspirée par l’Esprit de Dieu. Toute la Bible est la Parole de Dieu pour le peuple de Dieu. Dieu parle à son peuple, encore aujourd’hui, à travers l’Écriture. La Bible est la vérité, entièrement digne de confiance. Elle est l’autorité ultime et finale en matière de foi, de pensée et de pratique. Toute confession de foi, crédo, tradition ou enseignement doit chercher à s’approprier et à expliquer la vérité biblique.

L’inspiration divine n’implique aucunement que les auteurs de la Bible n’ont pas eu recours à leur propre intelligence, facultés et autres ressources. Nous admettons également l’usage de genres littéraires et de conventions littéraires et historiographiques parfois différentes des nôtres puisque ancrées dans les cultures où la Bible a été composée.

La Bible n’est pas seulement le témoin de la révélation (bien qu’elle soit aussi cela), elle est elle-même révélation : Dieu se fait connaître par elle. La Bible a été donnée par Dieu à son peuple pour « communiquer la sagesse qui conduit au salut par la foi qui est dans le Christ Jésus » et pour « l’enseignement, la réfutation de l’erreur, la correction, l’instruction dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit pleinement qualifié, équipé pour toute œuvre bonne » (2 Tim 3,15-17). Par conséquent, nous approchons les Écritures avec confiance et soumission. Nous accueillons et même célébrons l’autorité des Écritures et nous nous engageons à suivre le Christ à leur lumière.

Octobre 2015

Français